Tribune d’expression

Juin 2022

Groupe «Tous ensemble, agissons pour demain»

L’élaboration du budget 2022 de notre commune a été au cœur de nos travaux en ce premier trimestre 2022. Ce budget a fait l’objet de plusieurs séances de travail avec les élus, dans le cadre d’une commission finances le 22 février, puis lors du débat d’orientation budgétaire du 7 mars ainsi que lors d’une commission plénière le 28 mars. Au cours de ces réunions, tous les élus ont pu débattre de tous les éléments budgétaires qui constituent le cadre de l’action que nous conduirons en 2022 et au-delà.
Comme les années précédentes, notre équipe reste résolument engagée non seulement dans une démarche de performance financière et de maîtrise des dépenses de fonctionnement, mais également dans un suivi permanent des recettes et dans une gestion prévoyante de l’avenir, en dégageant d’ores et déjà des marges de manœuvre suffisantes pour financer les travaux à venir.

Cette démarche nous a conduit à faire le choix, à l’issue de ces réunions de travail, de présenter un budget d’investissement en suréquilibre, alors qu’il était jusqu’alors traditionnellement voté à l’équilibre, tout comme le budget de fonctionnement. Cette disposition nous permet précisément de traduire dans nos documents budgétaires, en toute sincérité, notre volonté de préparer l’avenir et de sécuriser le financement des investissements futurs. L’excédent budgétaire ainsi dégagé matérialise les économies réalisées jusqu’alors et constitue les ressources propres de la commune. Il répond notamment à l’objectif poursuivi et affiché depuis le début de notre mandat, à savoir le financement de notre projet de réhabilitation du château des Zorn. Rappelons qu’en ce qui concerne le château, l’année 2022 sera dédiée aux études de diagnostic et de faisabilité, à l’issue desquelles le conseil municipal sera amené à statuer sur le programme qui pourra être réalisé, aussi bien en termes techniques que budgétaires.

Notre commune a en outre signé, à compter du mois de mai, un contrat de performance énergétique avec la société Electricité de Strasbourg Services Energétiques, pour une durée de 10 ans. Ce contrat permet la mise en œuvre d’une stratégie de rénovation énergétique pour 15 bâtiments communaux. Il s’agit de confier au prestataire l’exploitation et la maintenance des installations, ainsi que la conception-réalisation de travaux, dans le but de remplir des objectifs chiffrés de performance. Le titulaire s’engage ainsi à atteindre un niveau de performance énergétique en termes de consommation d’énergie, à garantir la fiabilité, la sécurité et la pérennité des installations thermiques, le confort des usagers, l’optimisation des coûts d’exploitation et la prise en compte des normes environnementales.

Cette démarche s’inscrit dans le cadre de nos initiatives en faveur du développement durable à travers l’amélioration de l’efficacité énergétique de nos bâtiments, et nous permet de disposer d’une solution globale et professionnelle de pilotage de nos installations.
Gestion budgétaire rigoureuse et constante recherche de financements et de nouvelles formes de partenariats restent au cœur de notre action visant à garantir des finances communales saines.

Michèle LECKLER, Charles BAPST, Evelyne LAUFFENBURGER, Jean-Marc LORENTZ, Sandrine HORNECKER, Martin SCHWENTZEL, Christiane JAEGER, Norbert FISCHER, Elisabeth VAUBOURG, Thomas BASTIAN, Christine GUIONIE, Jean-Philippe PFISTER, Brigitte KRETZ, Jérôme HEYER, Sabine ROESSLER, Christian ECKERT, Sophie SCHNEIDER, André BAPST, Véronique SCHWAB, Sylvain LIBS, Gaëlle WIMMER, Luc BAPST

Groupe "Plobsheim Autrement"

Débat d'orientation budgétaire, plénière, conseil municipal… un vrai vaudeville budgétaire.

Les 7 et 28 mars, vantant "la grande rigueur de la gestion de la commune", Madame l'adjointe aux finances nous a présenté le bilan 2021 en excédent de fonctionnement de 1,1M€ accompagné d’un excédent d'investissement de plus de 2M€. Une présentation pour le moins flatteuse d’une réalité qui l’est bien moins. L'adjointe en oublie d’un raccourci rapide que ces résultats reposent avant tout sur des reports successifs et la vente du patrimoine de la commune à hauteur de 1.280M€ entre 2020 et 2021 (terrains 830K€/ Maison de Gail 450K€). Seulement voilà, on ne s’enrichit pas à vendre son patrimoine et le « quoiqu’il en coûte » de Mme le Maire pour financer son "projet phare du mandat" se fera au détriment d’autres investissements peut-être plus en lien avec la réalité des besoins des habitants qu’une nouvelle mairie-château.

Même saupoudré des artifices de la communication, l’excédent d’investissement de plus de 2M€ relève d’un jeu d’écritures comptables surprenant. L'adjointe avait introduit au budget 2021, sans concertation ni débat sur le bienfondé du projet, une prévision d'investissement de 1,9M€ pour l'opération de nouvelle mairie, qu'elle souhaitait augmenter à 2,4M€ en 2022 (1ère tranche des travaux) en sachant que cette dépense ne se réaliserait pas avant 2025, générant ainsi ces excédents "artificiels" sur les budgets annualisés. Pour 2022, Mme le Maire annonçait ainsi un budget total d'investissement de 3,57M€ aux élus et dans les DNA à l’attention des Plobsheimois, sachant pertinemment qu'il n'en serait rien. En 2021 déjà, le budget d’investissement, dans la même veine, n’avait été réalisé qu’à hauteur de 24,5%, du jamais vu.

Nous avons dénoncé en séance un budget de communication surévalué et des pratiques qui n’ont pas lieu d’être, tout en rappelant quelques fondamentaux de la comptabilité publique. Circulez, il n’y a rien à voir ! Nos questions n'ont reçu que des réponses évasives voir méprisantes. Il aura fallu trois réunions pour que Madame le Maire et son adjointe aux finances fassent finalement volte-face en 24h et acceptent d'appliquer le règlement budgétaire M57, pourtant adopté dans la même séance, qui s'impose et appelle au respect impérieux de la notion de sincérité budgétaire, d’un budget annualisé, à l’équilibre, ni sous-estimé, ni surévalué. Mais pas un mot spontané à l’attention des élus en conseil municipal pour expliquer les importantes modifications de dernières minutes portant finalement le budget d’investissement de 3,57M€ à seulement 1,65M€. Un chiffre qui reste à prendre avec des pincettes. Nous voilà soudainement en "suréquilibre financier", preuve que tout est possible avec un peu d’imagination comptable. Ceci étant, inutile de sortir pelles et pioches en quête d’un trésor caché sous la mairie, vous seriez déçu !

Christian ENGEL, Frédérique WIEHLE, Nicolas TEINTURIER, Lucia CORNEA, Martin GRUBER

close

Abonnez-vous à la newsletter

Votre email sera uniquement utilisé dans le cadre de l'envoi de la lettre d'information. Il ne sera pas divulgué à d'autres organismes. Merci de prendre connaissance notre politique de confidentialité